VERDIER Roger, Jacques

Par Jacques Girault

Né le 20 février 1934 à Montréjeau (Haute-Garonne), mort le 13 janvier 1983 à Paris (XVIe arr.) ; instituteur en Seine-et-Marne ; militant communiste.

Fils d’un employé de commerce, militant communiste, Roger Verdier, titulaire du baccalauréat, devint instituteur en 1956 en Seine-et-Marne et adhéra au Syndicat national des instituteurs. Il se maria en avril 1957 à Quins (Aveyron) avec Huguette Noero (voir Verdier Huguette], institutrice en Seine-et-Marne, future militante communiste, fille d’un ancien employé de commerce d’origine italienne résidant dans la commune..

Il effectua son service militaire à Coulommiers puis en Grande Kabylie de septembre 1959 à décembre 1961.

A son retour, nommé en poste double à Maisoncelles-en-Brie, il y présida l’amicale laïque.

Roger Verdier adhéra au Parti communiste français en janvier 1956 à Montréjeau. Il devint trésorier, puis membre du secrétariat de la section communiste de Coulommiers. Il entra au comité de la fédération communiste de Seine-et-Marne en 1962 et ne fut pas réélu en 1972. Il participa au stage pour les instituteurs communiste organisé par le PCF en 1964, puis à l’école centrale d’un mois en 1968.

Roger Verdier fut le suppléant du candidat communiste aux élections législatives dans la troisième circonscription (Meaux-Coulommiers) en 1967, 1968, 1973. Il fut le candidat du PCF au Conseil général dans le canton de Coulommiers en 1964, en 1970 et en 1976 (1 966 voix, quatrième position).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180468, notice VERDIER Roger, Jacques par Jacques Girault, version mise en ligne le 7 mai 2016, dernière modification le 7 mai 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément