VIALEMARINGE Lucienne

Par Jacques Girault

Née le 21 juillet 1932 à Bordeaux (Gironde), morte le 1er février 2003 à Barzan (Charente-Maritime) ; conseillère d’orientation scolaire professionnelle en Charente puis dans les Hauts-de-Seine ; militante communiste.

Fille d’un employé de la compagnie de chemins de fer du Paris-Orléans puis de la SNCF, syndicaliste, sympathisant communiste, alors que son épouse devint membre du Parti communiste français, Lucienne Vialemaringe, sœur d’Odette Vialemaringe et de Michelle Vialemaringe, reçut les premiers sacrements catholiques. Licenciée en psychologie à la faculté des lettres de Bordeaux, elle devint conseiller d’orientation scolaire professionnelle à Angoulême (Charente) en 1957. Membre du Syndicat national de l’enseignement technique, elle militait aussi dans l’association professionnelles des COSP.

Elle adhéra au PCF en mars 1965 et entra au comité puis au bureau de la section communiste d’Angoulême. Intégrée dans le comité de la fédération de la Charente dès la conférence fédérale de 1965, elle devint responsable de la littérature à partir de 1969. Lors de la réunion du comité fédéral de décembre 1968, elle s’abstint dans le vote de la résolution condamnant l’intervention des troupes du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie. Membre du bureau fédéral en 1970, responsable du travail en direction des femmes, elle suivit l’école centrale d’un mois du PCF en août 1970.

Elle militait aussi à l’Union des femmes françaises.

En 1970, elle quitta Angoulême pour travailler à Puteaux (Hauts-de-Seine). En poste au Centre d’information et d’orientation dans le XVIIIe arrondissement de Paris, elle prit sa retraite en juin 1996.

Membre du PCF, elle habitait Nanterre (Hauts-de-Seine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180512, notice VIALEMARINGE Lucienne par Jacques Girault, version mise en ligne le 8 mai 2016, dernière modification le 30 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par la sœur de l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément