VIEL Michel, Jean

Par Jacques Girault

Né le 30 mai 1930 à La Ferté-Macé (Orne), mort le 26 avril 2013 à Caen (Calvados) ; instituteur dans l’Orne puis dans le Calvados ; militant socialiste SFIO.

Fils d’une institutrice et d’un professeur à l’école primaire supérieure, Almire, Édouard Viel, [26 août 1887 à Saint-Léonard-des-Bois (Sarthe)- 4 juin 1968 à La Ferté-Macé] qui était le secrétaire de section socialiste SFIO de La Ferté-Macé en 1946, Michel Viel, étudiant, se maria en septembre 1951 à Sées (Orne) avec une étudiante, d’origine espagnole, fille d’un maçon et d’une couturière. Instituteur à Argentan, il participa le 12 mai 1969 au congrès départemental constitutif du nouveau Parti socialiste. Les congressistes ne décidèrent pas d’adhérer au PS d’Alfortville et proclamèrent une « autonomie provisoire ». En fait, les militants constatèrent qu’au congrès d’Alfortville, les délégués de l’Orne étaient les anciens responsables de l’ancienne fédération SFIO. Les congressistes donnèrent leur adhésion au comité national « Pour un nouveau PS à partir de la base ». Michel Viel devint le secrétaire fédéral provisoire.
Peu après, il alla habiter à Cheux (Calvados).

En 1946, une professeur de sciences à l’École normale d’instituteurs d’Alençon, Simonne Viel, qui n’était pas sa mère, estimait qu’il fallait aider les jeunes socialistes. Aussi demandait-elle un envoi régulier d’Arguments et ripostes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180556, notice VIEL Michel, Jean par Jacques Girault, version mise en ligne le 9 mai 2016, dernière modification le 18 août 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Orne (Jean-Claude Martin). — OURS, fédération de l’Orne. — Fondation Jean Jaurès, 12 EF 61.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément