BERTEL René, Émile, Auguste

Par Daniel Grason

Né le 17 août 1921 à Seloncourt (Doubs), mort le 26 août 1944 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris (Ve arr.) ; sapeur-pompier de Paris.

Fils de Robert Bertel, modeleur, et de Élise Boulet, sans profession, René Bertel s’était marié le 5 juin 1943 à Paris (XIe arr.) avec Paulette Fouquignon.
Un tireur monté dans l’une des tours de l’Église Saint-Léon tirait dans la cour de la caserne Dupleix à Paris (XVe arr.). Avec un autre sapeur-pompier, René Bertel monta dans l’immeuble du 13 rue de Presles situé à l’angle des rues Dupleix et Alasseur pour le déloger. Probablement repéré, il fut grièvement touché d’une balle dans le dos. Il mourut le 26 août 1944 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris (Ve arr.).
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur la liste des sapeurs-pompiers morts pour la Libération de Paris au Musée de la police 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris (Ve arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180583, notice BERTEL René, Émile, Auguste par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 mai 2016, dernière modification le 1er novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 21389. – « Au cœur de la Préfecture de Police de la Résistance à la Libération », Sous la dir. de Luc Rudolph, Directeur honoraire des services actifs, « La brigade de sapeurs-pompiers de Paris » par le capitaine Emmanuel Ranvoisy, Éd. LBM, 2009. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément