VIGILE Jean, André, Claude

Par Jacques Girault

Né le 25 février 1922 à Saint-Pierre-des-Nids (Mayenne), mort le 9 juin 1991 à Alençon (Orne) ; instituteur dans l’Orne ; militant du SNI ; militant socialiste.

Son père était cordonnier et sa mère, sans profession, devint couturière. Jean Vigile entra à l’Ecole normale d’instituteurs d’Alençon en 1938. Après la guerre, instituteur dans diverses communes du département (Saint-Denis-sur-Sarthon en 1942, Laleu en 1948 comme directeur, Le Ménil-Brout en 1962), il dirigea l’école du quartier de Courteille à Alençon de 1963 à sa retraite.

Militant du Syndicat national des instituteurs, délégué du SNI dans le canton du Mêle-sur-Sarthe, il fit partie du conseil syndical de la section départementale du SNI. Occupant de plus en plus de responsabilités, il devint secrétaire général de la section départementale en 1962. Délégué à la réunion du conseil national le 23 décembre 1962, il intervint sur l’action revendicative puis dans la discussion sur l’Algérie. Il reprit la parole sur l’action laïque, les relations avec le Comité départemental d’action laïque et avec le Syndicat général de l’Éducation nationale. Signataire de la motion d’orientation de la majorité pour le congrès de Lille en 1964, lors du congrès national, le 14 juillet 1965, dans le débat sur les mesures antilaïques, il souhaita que le SNI reste fidèle à « la mission du syndicalisme ». Il continua par la suite à signer les motions de la tendance lors des congrès nationaux.

Lors du congrès national de la Fédération de l’Éducation nationale en 1964, il fut désigné comme suppléant de la commission administrative nationale au titre de la tendance « autonome ».

Jean Vigile en 1952, correspondant dans le canton du Mêle-sur-Sarthe du Parti socialiste SFIO, recevait la documentation socialiste. Il collaborait régulièrement à la rédaction de la rubrique littéraire de l’hebdomadaire Le Perche sous le pseudonyme de “Montaigu“. Il participait chaque année à Mortagne-au-Perche aux journées consacrées au philosophe Alain. Ancien résistant, correspondant du Comité d’histoire de la Seconde Guerre mondiale, il publia plusieurs articles dans la presse sur les événements de cette période et participa pour son département aux enquêtes nationales. Il était actif dans l’association « Les Amis du Perche ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180587, notice VIGILE Jean, André, Claude par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 mai 2016, dernière modification le 12 janvier 2022.

Par Jacques Girault

ŒUVRE : Le fichier de la BNF comprenait en 2016 deux références, dont un recueil audio Chantons la Révolution. Divers articles historiques dans les publications locales s’ajoutaient.

SOURCES : Arch. Dép. Orne (Jean-Claude Martin). — Arch. OURS, fédération SFIO de l’Orne. — L’École libératrice, L’Enseignement public. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément