VINOUZE Geneviève, Pierrette

Par Jacques Girault

Né le 6 septembre 1933 à Tremblay-les-Gonesse (Seine-et-Oise/Val d’Oise) ; institutrice en banlieue parisienne ; militante syndicaliste ; militante communiste.

Fille d’un employé de commerce, sympathisant communiste, Geneviève Vinouze entra à l’Ecole normale d’institutrices du Bourget au début des années 1950. Titulaire du baccalauréat, elle fut nommée institutrice à l’école maternelle du Plateau à Nanterre puis mutée en octobre 1954 à l’école de filles de la rue de Turenne à Paris (IIIeme arr.). Elle habitait alors 36 boulevard du Temple dans le XIe arrondissement.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis juin 1952, elle fut la déléguée syndicale de son école à Nanterre, puis membre du bureau de la sous-section syndicale de IIIe arrondissement, se réclamant du courant unitaire..

Elle adhéra au Parti communiste français en septembre 1952 et fut la secrétaire de la cellule de l’école normale en 1952-1953. Elle suivit l’école élémentaire du PCF. Trésorière de la cellule communiste du groupe scolaire du Plateau, elle entra au comité de la section communiste de Nanterre et participa au stage pour les instituteurs communistes par le PCF (11-28 septembre 1955). Elle devint membre du comité de rédaction de la revue L’École et la Nation.

Elle participa au festival mondial de la Jeunesse en Roumanie en août 1953.

A la fin de 1956, désirant poursuivre ses études dans l’enseignement supérieur, elle demanda à être relevée de ses responsabilités à L’École et la Nation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180611, notice VINOUZE Geneviève, Pierrette par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 mai 2016, dernière modification le 10 mai 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément