VITTORI Marthe [née KANICHTCHIKOW Marthe, Berthe]

Par Jacques Girault

Née le 8 octobre 1912 à Paris (XVIIIe arr.), morte le 1er avril 2005 à Compiègne (Oise) ; professeure ; résistante en Corse ; militante communiste dans l’Oise.

Fille d’un tailleur russe juif et socialiste, Berthe Kanichtchikow milita à la Jeunesse communiste et au Secours rouge international dans les années 1930 à Paris. Elle y rencontra le militant communiste et anticolonialiste François Vittori. Il s’engagea dans les Brigades Internationales et elle participa à la solidarité avec les Républicains espagnols.

En septembre 1939, elle partit pour la Corse où son futur mari était mobilisé. Ils se marièrent en novembre 1939 à Porri. Habitant Porri, ils participèrent à la Résistance et à l’insurrection de novembre 1943.

Dans la Corse libérée, elle milita dans la fédération communiste de Corse puis devint responsable de la dactylographe au siège du Parti communiste français, tandis que son mari était conseiller de la République.

Elle passa avec succès le concours de professeur d’enseignement général de l’enseignement technique et fut nommée à Compiègne (Oise) où elle milita jusqu’à la retraite.

Après son décès, un hommage fut organisé par la fédération communiste à Compiègne. Elle fut inhumée avec son mari au cimetière de Porri.

Le 6 avril 2005, l’Humanité lui consacra un article dans le Carnet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180629, notice VITTORI Marthe [née KANICHTCHIKOW Marthe, Berthe] par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 mai 2016, dernière modification le 7 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : L’Humanité.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément