VOLAT Louis, Marceau, Albert, Fructidor

Par Jacques Girault

Né le 21 août 1910 à Saint-Etienne-de-Valdonnat (Lozère), mort le 6 juillet 1993 à La Salle-Prunet (Lozère) ; professeur puis inspecteur ; militant syndicaliste ; militant communiste ; adjoint au maire de Saint-Gratien (Val-d’Oise).

Louis Volat au milieu de ses élèves, lycée mixte d’Enghien 1951-1952.
Cliché fourni par un élève, Michel Aronssohn.

Louis Volat était le fils aîné de Jean Volat (1882-1943), garde domanial devenu brigadier des Eaux et forêts, et de Marie, Eulalie Teissier. Son père était un militant socialiste et syndicaliste. Il avait deux frères cadet, René, né en 1914, futur instituteur, et Fernand, né en 1928, futur cadre à EDF.

Louis Volat, élève de l’École normale supérieure de l’enseignement technique (1934-1936, section D), enseigna d’abord à à l’école pratique de commerce et de tourisme de Côte d’Azur à Nice (Alpes-Maritimes). Il se maria en décembre 1939 à Deuil-la-Barre (Seine-et-Oise/Val d’Oise) avec Andrée Aymard, institutrice, fille d’un contrôleur des PTT.
Puis il enseigna a l’école pratique d’Evreux, devenue collège technique, de 1942 à 1952. A la mort de son père en 1943, le couple accueillit son jeune frère qui effectua ses études dans son établissement.

Louis Volat fut muté professeur au lycée Claude Bernard à Paris en octobre 1952. Devenu inspecteur de l’enseignement technique dans le Val-d’Oise à la fin des années 1960, il était le secrétaire général du Syndicat des inspecteurs de l’enseignement technique affilié à la Fédération de l’Éducation nationale.

Comme ses deux jeunes frères, il militait Parti communiste français, alors que leur père était toujours resté fidèle à la SFIO. Trésorier, puis secrétaire de la section communiste de Saint-Gratien, il fut candidat aux élections municipales en 1965 sur la liste d’union conduite par le conventionnel Léon Hovnanian. Il conserva cette responsabilité dans le mandat suivant. En 1977, il conduisait la liste communiste aux élections municipales.

Louis Volat fut le suppléant du candidat communiste aux élections législatives de 1962 et de 1967 dans la douzième circonscription du Val-d’Oise (Montmorency-Enghien-Taverny).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180683, notice VOLAT Louis, Marceau, Albert, Fructidor par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 mai 2016, dernière modification le 13 mars 2021.

Par Jacques Girault

Louis Volat au milieu de ses élèves, lycée mixte d’Enghien 1951-1952.
Cliché fourni par un élève, Michel Aronssohn.

SOURCES : Arch. Dép. Eure, dossier de l’Inspection académique de son épouse. — Archives du comité national du PCF. — Annuaire de l’Instruction publique 1937-1938. — Notes d’Alain Dalançon et de Nadia Ténine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément