RABOUIN Nicolas, Narcisse

Par Pierre Baudrier

Âgé de 27 ans en 1835, né à « Clairet (Maine-et-Loire) », ancien chef de section de la Société des Droits de l’Homme, ancien agent de Kersausie et Raspail.

Nicolas Rabouin fut arrêté le 2 août 1835, soupçonné d’avoir eu connaissance d’un projet de mouvement à Paris le 28 juillet, d’en avoir fait part à Gilbert Siméon Bardon*. Ils furent innocentés mais on fit des perquisitions, des enquêtes. Ils s’occupaient de remplacements militaires dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, Bardon était même allé en Allemagne et ils faisaient de la propagande dans les garnisons.
En 1842, Rabouin déposera un brevet de pompe aérostatique et hydrostatique avec Nicolas Thirion* et Charles-Julien Toupriant*.
En 1831 un Narcisse Rabouin avait débarqué au Havre avec sept autres Français de retour d’une tentative de colonisation du Mexique qui s’était heurtée à un échec. Outre Rabouin il s’agissait de Jean Beringer et sa fille, Alphonse Bourgeois, Pierre Tisseron et son épouse. François Bremont.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180730, notice RABOUIN Nicolas, Narcisse par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 14 mai 2016, dernière modification le 9 juillet 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Cour des pairs, Attentat du 28 juillet 1835. Rapport fait à la Cour par M. le Comte de Portalis, Imprimerie Royale, Paris, 1835, p. 438-9. – Jean-Christophe Demard, Émigration française au Mexique 1. Les communautés agricoles (1828-1900), Langres, D. Guéniot, 1995, p. 83.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément