BIDENT Émile, Julien

Par Daniel Grason

Né le 17 janvier 1895 au Bourget (Seine, Seine-Saint-Denis), tué le 27 août 1944 au Blanc-Mesnil (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis) ; quincailler ; F.F.I.

Fils de Charles Bident, employé de chemin de fer, et de Joséphine Morel, sans profession, Émile Bident, quincailler au Blanc-Mesnil, s’était marié le 9 août 1919 à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis) avec Suzanne Saibron. Sergent de réserve, F.F.I., il fut touché mortellement le 27 août 1944 à l’orée du petit bois sous Coudray, près de l’avenue Pasteur. Son inhumation se déroula dans le cimetière de la ville. Son nom figure sur le monument dédié aux quatorze F.F.I. de la ville du Blanc-Mesnil qui moururent dans les combats. Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », il fut homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180755, notice BIDENT Émile, Julien par Daniel Grason, version mise en ligne le 31 mai 2016, dernière modification le 29 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 22952. – Bureau Résistance GR 16 P 58781. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément