WALLICH [autre orthographe : WALLISCH] Kurt [parfois Court]

Par Pierre Schill

Né le 22 octobre 1922 à Freyming-Merlebach (Moselle), mort le 15 mars 1989 à Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle) ; mineur aux Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; délégué mineur ; membre de la commission paritaire des HBL ; administrateur de la Société de secours minière (SSM) de Petite-Rosselle (Moselle) ; secrétaire du syndicat des mineurs CGT du groupe de Petite-Rosselle des HBL ; secrétaire de la Fédération régionale des mineurs CGT de Moselle ; membre du conseil national et du bureau de la Fédération nationale des travailleurs du Sous-Sol (FNTSS-CGT) ; membre de la commission administrative et du bureau de l’UD-CGT de la Moselle ; membre du comité fédéral du PC mosellan.

Kurt Wallich était le fils aîné d’un mineur de fond allemand. Il commença à travailler à l’âge de 12 ans en tant que garçon de ferme, puis au criblage (jour) du puits Simon des Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) à partir de ses 14 ans. Il continua à travailler dans ce secteur du bassin houiller lorrain jusqu’à sa retraite en septembre 1974, hormis la courte période de septembre 1939 à fin août 1940 au cours de laquelle il fut évacué et travailla dans les mines de Marles (Pas-de-Calais).
A son retour en Moselle annexée au IIIè Reich, il avait retrouvé un emploi de manœuvre au puits Wendel puis au service construction de la houillère où il travailla jusqu’à la fin du mois de février 1941. Son dossier personnel indique un engagement volontaire dans la Waffen SS où il aurait obtenu le grade de sergent.
Il ne recommença à travailler au groupe de Petite-Rosselle des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) qu’à partir d’août 1947 en tant que piqueur au puits Simon 1.

Kurt Wallich fut l’un des militants CGT les plus charismatiques et importants du bassin houiller lorrain et de Moselle à la fin des années cinquante et dans les années soixante. Secrétaire de la section des mineurs CGT de Forbach (Moselle) à partir du début des années soixante, il fut également élu au secrétariat du syndicat CGT des mineurs pour le groupe de Petite-Rosselle des HBL.
Kurt Wallich occupa également des responsabilités syndicales à l’échelle nationale. Élu au conseil national (suppléant) de la FNTSS-CGT en juin 1958, au 53ème congrès de Saint-Etienne (Loire), il fut reconduit au sein de cette instance en mai 1960, au 54ème congrès de Wittelsheim (Haut-Rhin). C’est en octobre 1963, au 55ème congrès de la FNTSS-CGT tenu à Liévin (Pas-de-Calais) qu’il fut élu au conseil national (titulaire) de la fédération et fit son entrée au bureau fédéral. Il était alors secrétaire de la fédération régionale des mineurs de charbon CGT de la Moselle. Son mandat au conseil national fut renouvelé en mai 1966 par le 56ème congrès de la FNTSS-CGT de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Il était également membre des instances dirigeantes de l’UD-CGT de la Moselle. Au congrès départemental des 22 et 23 avril 1961 à Metz, il fut élu à sa commission administrative et à son bureau au congrès de 1963.

Kurt Wallich représenta la CGT dans de nombreuses instances paritaires des houillères.
En 1964, il fut élu délégué mineur titulaire de la circonscription Saint-Charles (fond) du groupe de Petite-Rosselle des HBL en rassemblant 63,2% des suffrages exprimés contre 26,4% des suffrages au candidat de la CFTC et 6,9% au candidat de FO. Il fut réélu à cette fonction dans la circonscription Wendel-Marienau (fond) aux élections de mai 1967 en totalisant 63,7% des suffrages.
Aux élections de novembre 1964, il se présenta aux élections au conseil d’administration de la Société de secours minière (SSM) de Petite-Rosselle. La liste de la CGT obtint 44% des suffrages exprimés et cinq élus, dont il faisait partie, contre 31,8% et quatre élus à la CFTC.
Kurt Wallich fut également élu à la commission paritaire interlocale des HBL aux élections de mars 1966 et fut réélu lors des renouvellements de 1969 et 1972

S’il anima toutes les grèves qui jalonnèrent sa carrière professionnelle, c’est au cours du conflit national des mineurs de 1963 qu’il s’illustra : Erwin Maurer*, secrétaire général du syndicat étant alors à Paris pour effectuer un stage au PC, Kurt Wallich organisa avec Albert Goblé* la lutte au niveau du Groupe de Petite-Rosselle des HBL et faisait partie du comité central de grève à l’échelle de l’ensemble du bassin houiller.

Parallèlement à son engagement syndical qui était premier, il militait également au Parti communiste. En avril 1961, il fut nommé au comité d’action de la cellule communiste « Maurice Thorez » de Forbach et à la conférence fédérale du PC mosellan des 9 et 10 mai 1964 Moyeuvre-Grande (Moselle), il fut réélu au comité fédéral.

Kurt Wallich s’était marié en 1944 avec Gertrude Schlachter avec laquelle il eut trois enfants et dont il divorça. Il se remaria.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180982, notice WALLICH [autre orthographe : WALLISCH] Kurt [parfois Court] par Pierre Schill, version mise en ligne le 22 mai 2016, dernière modification le 22 mai 2016.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. des Houillères du Bassin de Lorraine : Vt53-B3, Vt233-B98, Vt421-B127. - Arch. Dép. Moselle : 151 W 824 et 825. - Arch. de la fédération régionale des mineurs de charbon CGT de Moselle à Merlebach : Le Travailleur du Sous-Sol. Der Kumpel du 29 novembre 1960, de mai 1964, novembre 1964, mai 1966, avril-mai 1967 et avril 1968. - Le Droit minier, n°7-8, juillet-août 1958, n°5, mai 1960, n°11, novembre 1962, n°11, novembre 1963 et n°6, juin 1966. - Renseignements fournis par Roland Wallich, son fils (questionnaire, 2007) et par Albert Goblé*. - Dominique Andolfatto, La syndicalisation en France depuis 1945. Annexe : l’Union départementale CGT de la Moselle (de la Libération à nos jours), CERAT, Université Pierre-Mendès-France, Saint-Martin-d’Hères, 1996. - Pierre Schill, « Mai-juin 1968 et les ‘‘Gueules noires’’. La mobilisation dans l’Hérault et les Cévennes, le mouvement national et l’identité minière », p. 201 à 217 dans Bruno Benoit et al. (dir.), A chacun son Mai ? Le tour de France de mai-juin 1968, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011.

ICONOGRAPHIE : Portrait sur sa fiche professionnelle (dans les années soixante) : Arch. des HBL (cliché Pierre Schill).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément