WEBER Pierre

Par Pierre Schill

Machiniste aux Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; délégué mineur ; membre de la commission paritaire des HBL ; administrateur de la Société de secours minière (SSM) de Sarre et Moselle ; secrétaire de la Fédération régionale des mineurs CGT de Lorraine ; membre du conseil national de la Fédération nationale des Travailleurs du Sous-Sol (FNTSS-CGT) ; membre de la commission administrative de l’UD-CGT de la Moselle.

Machiniste à la centrale Paul Weiss des Industries de la Houille rattachées aux houillères du Bassin de Lorraine (HBL), Pierre Weber militait au syndicat des mineurs CGT de Moselle où il occupa d’importantes responsabilités.
En avril 1954, au congrès du syndicat des mineurs CGT de Moselle-centre (groupe Sarre et Moselle des HBL), il fut élu au bureau du syndicat. Au 4ème congrès de la Fédération régionale des mineurs CGT de Moselle qui se tint en novembre 1956 à Petite-Rosselle, il fut élu au bureau de la fédération. En 1966, le congrès de la fédération le fit entrer dans son secrétariat où il siégea jusque dans les années soixante-dix.
Il occupa également des responsabilités à l’échelle nationale. En octobre 1963, au 55ème congrès de la FNTSS-CGT tenu à Liévin (Pas-de-Calais) il fut élu au conseil national (titulaire) de la fédération. Pierre Weber fut reconduit dans ses fonctions, mais cette fois au poste de suppléant, par le 56ème congrès de la FNTSS-CGT de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) en mai 1966 et par le 57ème congrès de la FNTSS-CGT de Pau (Pyrénées Atlantiques) en octobre 1968.
Pierre Weber fut par ailleurs élu à la commission administrative de l’UD-CGT de la Moselle par le congrès départemental de 1963.

Pierre Weber représenta la CGT dans de nombreuses instances paritaires. Il fut élu administrateur de la Société de secours minière (SSM) de Sarre et Moselle aux élections d’octobre 1955. La liste de la CGT obtint 39,4% des suffrages exprimés. A nouveau candidat aux élections de novembre 1959, il fut réélu au poste de titulaire. La liste de la CGT rassembla 35,5% des suffrages exprimés contre 43,7 % à la liste de la CFTC. Il fut à nouveau élu à cette fonction aux élections de 1964, la liste de la CGT totalisant 33,2% des suffrages exprimés
Pierre Weber fut également élu délégué mineur titulaire de la circonscription des Industries de la Houille (jour, secteur ouest) des HBL aux élections de mai 1961 en rassemblant 36% des suffrages exprimés face au candidat de la CFTC qui totalisa 50% des suffrages mais ne fut pas déclaré vainqueur. Il fut réélu à cette fonction en mai 1964 en rassemblant 50,8% des suffrages exprimés contre 39,7% au candidat de la CFTC et 7% au candidat FO, en mai 1967 en rassemblant 59,3% des suffrages et en mai 1970 en rassemblant 49,2% des suffrages.
Aux élections de novembre 1962, il faisait partie des trois élus CGT du collège ouvrier (suppléant) à la commission paritaire régionale des HBL.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180983, notice WEBER Pierre par Pierre Schill, version mise en ligne le 22 mai 2016, dernière modification le 22 mai 2016.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. des Houillères du Bassin de Lorraine : Vt53-B3 ; Vt233-B95 ; dossier personnel de Nicolas Thirion*. - Der Kumpel, 30 avril 1954, 15 décembre 1956, mai 1964, octobre 1964. - Le Droit minier, n°11, novembre 1963, n°6, juin 1966 et n°11, novembre 1968. - Le Travailleur du Sous-Sol de mai 1966, du 1er au 15 mai 1971 et du 16 au 30 juin 1975. - Dominique Andolfatto, La syndicalisation en France depuis 1945. Annexe : l’Union départementale CGT de la Moselle (de la Libération à nos jours), CERAT, Université Pierre-Mendès-France, Saint-Martin-d’Hères, 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément