LODÉ Henri

Par Annie Pennetier

Né le 17 août 1896 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort en déportation le 15 avril 1944 à Sarreberg (Allemagne) ; dessinateur ; syndicaliste CGT de la Métallurgie et de la Loire-Inférieure (Loire-Atlantique) ; militant socialiste ; résistant .

Henri Lodé travaillait comme dessinateur industriel aux Chantiers de Penhoët à Saint-Nazaire.Il était marié. Il militait au Parti socialiste SFIO. Au cours du congrès confédéral de la CGT en 1935, Henri Lode fut mandaté par le syndicat des dessinateurs et conducteurs des travaux de Saint-Nazaire.
Résistant, il était membre du réseau Georges France, agent des Forces Françaises Combattantes. Arrêté pour espionnage à Saint-Nazaire le 13 mai 1942, il fut condamné à mort le 12 novembre 1942. Sa peine ayant été commuée en travaux forcées, il fut déporté NN, interné dans la prison Gefängnis à Karlsruhe puis dans celle de Zuchthaus de Sonnenburg, Slonsk en polonais, prison située près de Francfort-sur-Oder. Il mourut le 15 avril 1944 à Sarreberg.
Il a été reconnu Déporté politique et décoré de la Médaille de la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181025, notice LODÉ Henri par Annie Pennetier, version mise en ligne le 23 mai 2016, dernière modification le 28 octobre 2018.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Compte rendu du congrès confédéral de la CGT de 1935. — Notes de Louis Botella . — J.P.Sauvage, X. Trochu Mémorial des victimes de la persécution allemande en Loire-Atlantique, 1940-1945, 2001 . — Henry Lodé, Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément