BRUNET Marcel, Jacques

Par Claude Pennetier

Né le 15 septembre 1903 à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne), mort le 14 octobre 1989 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) ; ouvrier du Métro puis de la RATP ; élu communiste de Nogent-sur-Marne.

Fils d’une ménagère et d’un journalier qui sera membre du PCF, Marcel Brunet, titulaire du certificat d’études primaires, fit son service militaire pendant dix-huit mois, à Haguenau (Bas-Rhin). Il fut bobinier électricien au Métro puis à la RATP. Syndicaliste du Métro depuis 1930, il adhéra au PCF en août 1944 dans sa commune natale, mais il avait été actif pendant la guerre comme en témoigne ce récit « Mobilisé d’août 1939 à 1940. Repris mon travail au Métro avec les camarades Chotard, Masset qui eux appartenaient au Parti et durant toute l’occupation nous avons diffusé des tracts du parti dans les rames du métro et stations pour mener la lutte contre les nazis. En 1943, avec les camarades Kostelnhack, Ory, Lucky nous avons constitué le FN [Front national]. À l’insurrection nous avons mené le combat au fort de Nogent, rond-point de Plaisance, la Maltournée. À la Libération je suis entré au comité local de libération et conseiller municipal à la mairie de Nogent-sur-Marne ».

Il fut élu conseiller municipal communiste de Nogent-sur-Marne le 13 mai 1945. Il fut réélu le 19 octobre 1947 puis le 26 avril 1953. Son mandat prit fin en 1959. En 1959, le responsable de sa section notait : « Camarade très populaire. Qualités administratives. »

Il s’était marié en janvier 1977 à Nogent-sur-Marne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18103, notice BRUNET Marcel, Jacques par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 31 août 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426. — Archives municipales de Nogent-sur-Marne, liste électorale 1945 série K. — Arch. fédération communiste du Val-de-Marne. — Notes de Emmanuel Hagen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément