VOYNNET (parfois écrit VOYNET) Marcel, Faron, Ernest

Par Jacques Girault

Né le 12 décembre 1914 aux Gras (Doubs), mort le 15 octobre 2000 à Morteau (Doubs) ; instituteur dans le Doubs ; militant du SNI ; militant communiste, conseiller municipal de Morteau.

Fils d’un tourneur sur métaux et d’une future cultivatrice, Marcel Voynnet entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Besançon (Doubs) en 1931. Instituteur à Lac-ou-Villers (hameau de Chailleron) en 1935, il enseigna au Narbief pendant le dernier trimestre de 1937 avant de partir accomplir son service militaire. Après avoir été nommé provisoirement instituteur à Lac-ou-Villers, il se maria, avec une horlogère, en janvier 1958 à Morteau où il obtint un poste en octobre 1938. Nommé au cours complémentaire en 1958, il fut alors chargé de la direction du collège d’enseignement général, transformé en collège d’enseignement secondaire qu’il dirigea jusqu’à sa retraite en décembre 1969.

Marcel Voynnet adhéra au Parti communiste en 1935 et devint membre du comité régional en 1939. Après la guerre, il retrouva sa responsabilité dans le comité de la fédération communiste jusqu’en 1960. Il était secrétaire de la section communiste de Morteau au milieu des années 1950, puis membre du seul bureau. Il ne fut pas réélu au comité par la conférence fédérale de 1960 en raison de ses nombreuses absences aux réunions. En effet, il était aussi un militant actif du Syndicat national des instituteurs et était membre du conseil syndical de la section départementale.

Toutefois, il ne délaissait pas le militantisme politique. Élu conseiller municipal de Morteau en 1965, il avait été en 1961 candidat au Conseil général dans le canton de Morteau. Il était à la fin des années 1950 veuf et père d’un enfant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181169, notice VOYNNET (parfois écrit VOYNET) Marcel, Faron, Ernest par Jacques Girault, version mise en ligne le 26 mai 2016, dernière modification le 13 juillet 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Doubs (Nathalie Vidal), 1486W13, 2207W7. —RGASPI, 517 1 1908. — Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément