YENY Germaine

Par Jacques Girault

Née le 15 janvier 1907 à Nîmes (Gard), morte le 14 février 1990 à Belfort (Territoire-de-Belfort) ; institutrice ; militante du SNI.

Fille d’un professeur, devenu directeur de l’école professionnelle de commerce et d’industrie, Germaine Yeny entra à l’École normale d’institutrices de Dijon (Côte d’Or) en 1922. Titulaire du brevet supérieur, elle enseigna dans ce département jusqu’en 1933, année où elle devint institutrice à Belfort.

Elle adhéra au Syndicat national-CGT en 1933. Élue au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs en 1936 et au Conseil départemental de l’enseignement primaire en 1938, elle fut auditrice au congrès national de Lille en 1936.

Elle adhéra au Parti socialiste SFIO en 1927 et fut la trésorière de sa section. Gréviste le 12 février 1934, elle milita au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes. A nouveau gréviste la 30 novembre 1938, elle fut sanctionnée de huit jours de retenue de salaire. Profondément pacifiste, elle participa à toutes les initiatives du SNI contre la guerre. Elle désapprouva la pause en 1937 et milita pour le droit de vote pour les femmes.

Après 1945, elle commença à pratiquer l’imprimerie dans son enseignement l’imprimerie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181442, notice YENY Germaine par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 juin 2016, dernière modification le 13 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressée en 1975.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément