YOUINOU Marcel

Par Jacques Girault

Né le 1er janvier 1939 à Plouhinec (Finistère), mort le 24 août 2009 à Quimper (Finistère) ; intendant dans le Finistère ; militant communiste, conseiller municipal de Plouhinec.

Né dans le hameau de Kersaudy, fils d’un manœuvre, Marcel Youinou entra l’École normale d’instituteurs de Rennes (Ille-et-Vilaine) en 1955 et effectua son année de formation professionnelle à l’ENI de Quimper. Il ne travailla que dans le Finistère comme instituteur en 1959 à Kerlaz, Confort et à Plouhinec de 1962 à 1972 comme directeur d’école. Il enseigna trois années à l’école maritime d’apprentissage à Audierne puis devint gestionnaire du lycée de Morlaix, du lycée de Cornouailles à Quimper puis de l’Établissement régional d’enseignement adapté où il prit sa retraite.

Son frère étant décédé pendant la guerre d’Algérie, devenu soutien de famille, il fut exempté de service militaire. Il se maria en août 1962 à La Forêt Fouesnant (Finistère) avec une institutrice, fille d’Alain Conan*, retraité de l’Électricité de France, syndicaliste, conseiller municipal de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

Se déplaçant à moto, bricoleur, Marcel Youinou notamment mit au point un distributeur de médicaments pour les personnes âgées ou dépendantes qui lui valut en 2002 la médaille d’argent du Concours Lépine de Lorient. Partageant l’amour de la culture bretonne, avec son ami Albert Trividic, ils se produisaient comme conteurs bretons dans les kermesses et fest-noz, jouant personnellement du saxo-ténor et de la bombarde.

Il adhéra au Syndicat national des instituteurs dès son premier poste. Investi dans les amicales laïques, il assurait la trésorerie de celle d’Audierne. Secrétaire de la section du Parti communiste français, il entra au comité de la fédération communiste qui, au début des années 1970, se scinda en deux fédérations, Nord et Sud. Il fut membre du comité fédéral de la fédération Sud. Candidat au Conseil général, il fut élu conseiller municipal minoritaire de Plouhinec de 1983 à 2001. Pour les élections municipales de 2011 à Plouhinec, il conduisait une liste comprenant des militants et sympathisants du Parti socialiste, du PCF, de l’Autre Gauche, de l’Union démocratique bretonne, des Verts et des sans-partis de gauche. Cette liste de 14 femmes et 13 hommes n’eut pas d’élus.

Le couple habitait Quimper et possédait une maison dans le quartier de Poulgoazec à Plouhinec. Les obsèques de Marcel Youinou se déroulèrent au crématorium de Quimper.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181443, notice YOUINOU Marcel par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 juin 2016, dernière modification le 6 juin 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse locale. — Renseignements fournis par l’épouse de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément