THÉRENE Jacqueline [née VANSINTJAN Jacqueline, Julienne]

Par Jacques Girault

Née le 7 janvier 1938 à Roubaix (Nord) ; institutrice dans le Nord ; militante du SNI.

Fille d’un piqueur de cartons devenu inspecteur de police et d’une soigneuse, Jacqueline Vansintjan, institutrice dans le Nord, se maria en mars 1960 à Roubaix avec Joseph Thérene, maître d’éducation physique. Le couple divorça en 1969.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs dans la deuxième moitié des années 1960, déléguée dans les congrès nationaux du SNI, elle intervint. En 1965, dans la discussion du rapport sur le thème « L’école et la formation civique », elle voulait développer la sensibilité des jeunes élèves, notamment à l’école maternelle. L’année suivante, dans la discussion du rapport sur la question sociale, elle souhaita que le SNI joue un rôle important dans la lutte pour l’émancipation des femmes afin qu’elles ne soient plus une main-d’œuvre d’appoint. Le 13 juillet 1967, dans la discussion du rapport pédagogique, pour l’introduction des nouveaux programmes de mathématiques, elle estima nécessaires des stages, inclus dans les services d’enseignement, afin qu’une « condamnation » de la réforme n’intervienne pas.

Devenue conseillère pédagogique, elle se remaria en décembre 1975 à Roubaix avec Jules Willem, médecin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181476, notice THÉRENE Jacqueline [née VANSINTJAN Jacqueline, Julienne] par Jacques Girault, version mise en ligne le 7 juin 2016, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Nord. — L’École libératrice.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément