BLANC André

Par Robert Serre

Directeur d’école à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme), massacré le 20 août 1944 à Bron (Rhône) ; victime civile.

Directeur d’école à Saint-Marcel-lès-Valence, arrêté à Saint-Marcel-lès-Valence le 17 août 1944 par les Allemands avec 15 autres otages en représailles à une attaque contre un train de munitions. Seul otage maintenu : le signal de l’attaque du train avait été donné au sifflet, or il avait dans sa poche le sifflet servant à rassembler ses élèves pour l’entrée en classe. Interné à la prison Montluc à Lyon, fusillé à Bron le 20 août 1944.

Voir Bron (17-21 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181552, notice BLANC André par Robert Serre, version mise en ligne le 10 juin 2016, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Robert Serre

SOURCES : La Voix populaire de la Drôme, du 23 août 1947. — Arch. Dép. Drôme, J 680 (fonds de Saint-Prix) n°110, rapport sur l’enseignement dans la Résistance par Louis Roussin, mai 1987. — Arch. Dép. Drôme, 132 J 30. Pons 276. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 389, 393. — Monument aux morts Saint-Marcel-lès-Valence.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément