VERMOND Emile, Juste

Par Julien Cahon

Né le 15 avril 1896 à Mesnil-Bruntel (Somme), mort le 7 octobre 1977 à Gouzeaucourt (Nord) ; négociant ; militant socialiste SFIO dans la Somme ; résistant ; maire de Péronne (1944-1947), conseiller général (1945-1951).

Mobilisé en 1914, blessé en 1917, sa conduite au front lui valut quatre citations, la croix de guerre et la médaille militaire. Négociant en vins et spiritueux, Emile Vermond adhéra à la SFIO vers 1928-1930
De nouveau mobilisé en 1939, il prit une part active à la résistance. Membre de Libération-nord, responsable de l’arrondissement de Péronne avec Gaston Lejeune, il appartenait à la branche militaire du mouvement. Il assurait les transports d’armes et de matériels pour les opérations de sabotages et fut le responsable d’une équipe chargée de la réception des parachutages à Péronne. La création de l’état-major des FFI de la Somme eut lieu en mai 1944 à Péronne au domicile d’Emile Vermond.
Président du CLL de Péronne, il fut élu maire de cette ville sous-préfecture et conseiller général en 1945. Elu au second tour, il avait obtenu 3648 voix contre 2929 suffrages au radical Daniel Boinet, qui lui succéda à la mairie en 1947 et au conseil général en 1951. Emile Vermond fut cependant réélu conseiller municipal en 1947. Il fut promu officier d’académie en février 1948.
Vice-président départemental de la FCNR, il siégea à la commission exécutive de la fédération socialiste de la Somme de 1945 à 1952.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181581, notice VERMOND Emile, Juste par Julien Cahon, version mise en ligne le 12 juin 2016, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Julien Cahon

SOURCES : Arch. Dép. Somme, 23W60, 1376W1. — Arch. OURS, dossier Somme.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément