FAUCHER Marcel, Alphonse

Par Fabrice Bourrée

Né le 23 juillet 1906 à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), mort de ses blessures le 18 septembre 1944 à Paris (XIIIe arr.) ; commandant F.T.P.F. ; F.F.I.

Fils de Martial Faucher, maçon, et de Marie Janicot, sans profession, Marcel Faucher s’était marié avec Augustine Deschamps le 23 décembre 1939 à Paris (Xe arr.), où le couple demeurait 10 rue Bouchardon. Il rejoignit le Front national en 1941 (groupe des Halles) puis les FTP en 1943. Début 1944, un groupe FTP se forme aux Halles de Paris commandé par le commandant Raynal. Le 18 août 1944, le groupe devient Bataillon Marseillaise (bataillon de sécurité au ravitaillement et aux transports) et le capitaine Marcel Faucher, alias Joseph Bara, en prenait le commandement.
Durant les combats de la Libération, il contribua à la prise des Halles centrales et organisa la défense des dépôts de ravitaillement. Le 20 août 1944, dirigeant une opération de dégagement des abords de l’Hôtel de Ville de Paris, qui était l’objet d’une contre-offensive allemande, Marcel Faucher fut grièvement blessé d’une balle dans la tête, rue de Rivoli, à la hauteur de la tour Saint-Jacques. Le bataillon prenait alors le nom de bataillon Bara. Hospitalisé le jour-même à l’Hôtel-Dieu (IVe arr.) et le 13 septembre à l’hôpital de la Salpêtrière (XIIIe arr.).
Marcel Faucher y mourut le 18 décembre 1944. Il a été homologué capitaine FFI à titre posthume. Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France ».
Une plaque lui rendant hommage a été apposée dans le square de la Tour Saint-Jacques : « Ici est tombé pour la Libération de Paris le commandant FTPF Marcel Faucher dit Bara le 21 août 1944 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181668, notice FAUCHER Marcel, Alphonse par Fabrice Bourrée, version mise en ligne le 13 juillet 2016, dernière modification le 25 octobre 2018.

Par Fabrice Bourrée

SOURCES : AERI. – Arch. PPo. BA 1801. – SHD, Caen AC 21 P 182304. – Bureau Résistance GR 16 P 217080. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément