DOUÉ Ginette (Mme)

Par Louis Botella

Couturière ; syndicaliste CGT de l’Habillement et de la Seine.

Trésorière du syndicat confédéré [CGT] des couturières et tailleurs pour dames de la Seine, Ginette Doué dispensait également, en 1934, des cours au sein de la Bourse du travail de Paris.

Lors de sa création le 25 septembre 1935, elle fut élue membre de la commission de contrôle de "L’Habillement", société de l’Union des syndicats confédérés [CGT] de la Seine et des coopératives de production pour l’apprentissage dans les industries du travail des étoffes.

Lors du congrès confédéral de la CGT de 1935, Ginette Doué y représenta le syndicat CGT des ouvrières en broderie de la Seine.

Elle figura, en novembre 1935, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des membres du conseil des prud’hommes de la Seine à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181782, notice DOUÉ Ginette (Mme) par Louis Botella, version mise en ligne le 16 juin 2016, dernière modification le 11 janvier 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 29 septembre 1934, 2 novembre 1935 (BNF-Gallica). — Compte rendu du congrès confédéral de la CGT de 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément