CARLAT Paul

Par Jean-Pierre Bonnet

Né en 1928, mort le 10 janvier 1996 à Tours (Indre-et-Loire) ; chef de gare puis inspecteur divisionnaire ; président de l’Union Sud-Ouest et membre du bureau de la Fédération des cadres (FAC puis FMC) de 1969 à 1982.

Paul Carlat fit toute sa carrière professionnelle en Touraine. Il exerça dans les années 1960 en qualité de chef de gare avant d’être promu inspecteur divisionnaire pour le secteur de Tours.
À la Fédération des cadres, Paul Carlat fut un grand « baron du syndicalisme » de l’Union Sud-Ouest. Élu secrétaire général adjoint de l’Union au congrès d’octobre 1966, il en devint président en 1969 et conserva cette responsabilité jusqu’en 1982. C’est à ce titre qu’il siégeait au bureau de la Fédération.
Paul Carlat ne fut pas seulement le porte-parole de son Union ou de son secteur professionnel d’origine (le Mouvement). Dès 1968, il montrait la diversité de ses centres d’intérêt en fournissant au mensuel de la Fédération des contributions sur des sujets aussi divers que le droit de grève à l’ORTF ou le printemps de Prague. Il avait aussi le souci de renouveler la doctrine syndicale. Au congrès de 1974, il apporta une contribution remarquée au débat sur la « société à caractère socialiste » en esquissant ce que pourrait être le rôle du syndicat dans la perspective d’une économie autogestionnaire. Il fut aussi partisan d’un rapprochement, voire d’une fusion avec Force ouvrière.
Son fils (ou l’un de ses fils) est cadre supérieur à la SNCF (région de Tours).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1818, notice CARLAT Paul par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 3 mai 2022.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Les cadres des chemins de fer puis Maîtrise et cadres du rail (photo dans le numéro de février 1996). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément