BURGUNDER Auguste, Richard

Par Roger Pierre, Jean-Luc Marquer

Né le 16 février 1896 à Moosch (Empire allemand, Haut-Rhin), fusillé comme otage le 6 juillet 1944 à Tournon (Ardèche) ; militant communiste de l’Ardèche ; coloriste, puis garde-voie ; résistant considéré victime civile.

August (Auguste), Richard Burgunder était le fils de Joseph Burgunder et de Katharina (Catherine) Mathis, son épouse. Il avait un frère jumeau, Peter, Leonhard (Pierre, Léonard).
Prisonnier civil en 1914, interné en camp de travail forcé près d’Aubenas (Ardèche) en septembre 1914 par le gouvernement français, Auguste Burgunder se fixa en 1918 à Tournon, aujourd’hui Tournon-sur-Rhône (Ardèche) et épousa Solange, Olga, Armande, Meriabeth Dalicieux le 10 août 1923 dans cette ville.
Ouvrier d’usine à Saint-Jean-de-Muzols (Ardèche), canton de Tournon, il fut candidat du Parti communiste au conseil général dans le canton de Cheylard, en 1937. Il obtint 180 voix alors que dans ce canton où il n’avait pas d’organisation, le PC n’en avait recueilli que 99 aux élections législatives précédentes.
En 1936, la famille comprenant cinq enfants habitait rue du Doux à Tournon. Auguste Burgunder exerçait alors la profession de coloriste chez Gillet à Saint-Jean-de-Muzols.
De 1940 à 1944, Auguste Burgunder fit fonction de garde-voie. La famille avait alors sept enfants et habitait chemin des Luettes à Tournon.
Communiste clandestin depuis fin 1939, résistant, Auguste Burgunder fut dénoncé pour son attitude contre l’occupant et arrêté lors de la rafle du 5 juillet 1944 à Tournon-sur-Rhône. Il fut pris comme otage et fusillé le 6 juillet 1944 à Tournon avec six autres Tournonais : Louis Devise, Louis Gillot, Paul Giraud, Émile Junique, Georges Verbeurgt et Alfred Wiel.
Il obtint la mention « Mort pour la France ». Il figure dans la base de données des victimes civiles de Mémoire des hommes.
Son nom figure sur le monument commémoratif aux Résistants, Fusillés, Déportés à Tournon-sur-Rhône.


Voir : Tournon, Place Carnot, 6 juillet 1944


Voir : Tournon, juin à août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18194, notice BURGUNDER Auguste, Richard par Roger Pierre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 18 mai 2022.

Par Roger Pierre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, 21P 320541 (nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 231. — Arch. Dép. Ardèche, 2 M 430 ; Recensement 1936, Tournon, p. 21. — A. Demontès, L’Ardèche martyre, op. cit, p. 104). — La Voix populaire, 8 octobre 1937. — Mémorial GenWeb. — Renseignements recueillis auprès de la famille par Monique Rambaud. — État civil, acte de naissance n°6, acte de décès n°97.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément