FORGET Édouard

Par Gilles Pichavant

Né en 1883 ; cheminot ; condamné lors de la grève de 1910

En 1910, Édouard Forget était poseur de voies à la Compagnie Ouest-État, à la gare d’Argenteuil (Seine-et-Oise, Val d’Oise). Le 13 octobre 1910, au début de la grande grève des cheminots, il reprocha publiquement aux militaires venus occuper la gare « de faire un sale métier », en présence du commissaire de police d’Argenteuil. Immédiatement arrêté, il fut condamné le jour même à un mois de prison « pour outrage et port d’arme prohibé » par le tribunal de Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182029, notice FORGET Édouard par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 25 juin 2016, dernière modification le 25 juin 2016.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : La Dépêche de Brest, 14 octobre 1910 : http://www.ladepechedebrest.fr/collection/11568-la-depeche-de-brest/?n=1

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable