LA MARRE Pierre

Par Gilles Pichavant

Né le 4 août 1889 à Landerneau (Finistère), mort le 25 décembre 1961 à Landerneau ; ouvrier chambrier ; militant syndicaliste CGT.

Fils d’un cordonnier et d’une mère au foyer, Pierre La Marre devint ouvrier chambrier à l’usine des produits chimiques Dior, Fils & Cie, de Landerneau (Finistère). En 1930, il devint le secrétaire général du syndicat ouvrier de l’usine, affilié à la CGT, dont les statuts furent déposés par lui le 1er août 1930.

Le bureau était aussi composé d’Albert Abaléa, malaxeur, secrétaire adjoint ; Jean Pouliquen, charpentier, trésorier ; Yves Autret, grilleur de pyrite, trésorier adjoint ; membres : Jean Kervaon, grilleur de pyrite ; Balbot, manœuvre ; Boucher François, manœuvre.

Il s’était marié le 6 juin 1914 à Paris (14e) avec Anne-marie Le Beuvant. En 1930, il habitait 17 rue de Plougastel à Landerneau. Il mourut à Landerneau le 25 décembre 1961.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182102, notice LA MARRE Pierre par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 28 juin 2016, dernière modification le 28 juin 2016.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Dép. du Finistère, cote 10M 23 — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément