BROYER Marc, Jules

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 23 février 1917 à Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis), abattu le 9 mars 1944 à Beauregard-Baret (Drôme) ; résistant FFI

Le 9 mars 1944, 4 jeunes gens, Marcel Bilke, Marc Broyer (alias Marco), Florindo Prian, et le lieutenant Jean-Marie Ruettard, volontaires du Villard-de-Lans, allaient à Valence remplir une mission.
Ils tombèrent dans une embuscade à Beauregard-Baret. Les Allemands les arrêtèrent ; comme ils étaient porteurs d’armes, ils furent abattus sur-le-champ.
Mort pour la France. Homologué FFI (Vercors).
Une stèle fut érigée à leur mémoire (D532 sur la route qui mène au Sytrad - Les Murettes) avec l’inscription : "A la mémoire de (suivent les 4 noms avec leur âge) du C 5 Vercors fusillés par les nazis le 9 mars 1944".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182389, notice BROYER Marc, Jules par Claude Pennetier, Dominique Tantin , version mise en ligne le 7 juillet 2016, dernière modification le 27 juillet 2020.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

SOURCES : Arch. Dép. Drôme, fonds Vincent-Beaume, 9 J 3 (Cuminal, 1961) page 14. — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — . Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 93. Pons 266. — Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 34696 et Vincennes GR 16 P 93391 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément