ÉDART Henri, André, Eugène

Par Frédéric Stévenot

Né le 13 novembre 1893 à Wiège-Faty (Aisne), mort de ses blessures le 10 juillet 1944 à Fourmies (Nord), résistant ORA, FFI.

Fils d’Eugène Ghislain Édart, 29 ans, avocat, domicilié à Avesnes-sur-Helpe (Nord), et de Émélie Gabrielle Hécart, 28 ans, sans profession, son épouse, résidant provisoirement à Wiège-Faty dans la demeure de son père, Narcisse Alphonse Hécart, 55 ans, cultivateur.
Marié à Genlis (Côte-d’Or) le 20 novembre 1926 avec Marie Louise Mouillot.

Henri Édart fut élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur. Il fut également titulaire de la croix de guerre 1914-1918, de la croix de guerre 1939-1945, et de la médaille de la Résistance. Il est « mort pour la France » (AC 21 P 178 889) à titre militaire.

Son nom a été donné à une rue de Monceau-sur-Oise (Aisne). Il figure sur le monument aux morts de la même commune, et une stèle commémorative à Wiège-Faty érigé par le Souvenir français :
« Place du Lt Colonel Henry EDART
1893-1944
Mort pour la France
et du
Souvenir Français ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182417, notice ÉDART Henri, André, Eugène par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 9 juillet 2016, dernière modification le 7 janvier 2021.

Par Frédéric Stévenot

SOURCE. Mémorial GenWeb ; Mémoire des hommes. — État civil de Wiège-Faty (5 Mi 1657).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément