FORISSIER

Par Jacques Girault

Instituteur ; syndicaliste de l’enseignement de la Loire.

Forissier, instituteur à Saint-Étienne (Loire), délégué au congrès national du Syndicat national des instituteurs à Pau, intervint lors de la séance du 17 juillet 1953 après midi. Il se prononça contre la rupture de l’action avec la CFTC que la section de la Loire du SNI avait expérimentée avec succès.

Délégué de sa section à la réunion du conseil national du SNI, le 18 juillet 1955, il intervint dans la discussion sur la presse syndicale suggérant des modifications dans la présentation de la partie pédagogique de L’École libératrice. Lors du congrès du SNI à Bordeaux, il fut assesseur de la séance du 23 juillet consacrée à l’Union française. Il devint secrétaire de la section départementale du SNI au début de 1956. Au congrès du SNI, le 18 juillet 1957, il intervint pour approuver le rapport moral, l’action du bureau national sur la question algérienne et le projet de conférence de la Table ronde. Puis le 19 juillet, il approuva, dans la discussion du thème « Pour un renouveau efficace de l’internationalisme prolétarien », les analyses de la majorité tout en proposant « une prise de position solennelle en faveur du désarmement et de la paix ».

Forissier était le secrétaire de la section départementale de la Fédération de l’éducation nationale de 1958 à 1962.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18246, notice FORISSIER par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 octobre 2008, dernière modification le 13 juillet 2009.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Notes de L. Frajerman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément