MICHÉ Maurice, Ferdinand

Par Daniel Grason

Né le 26 février 1900 à Paris (XVIIe arr.), tué au combat le 19 août 1944 à Paris (Xe arr.) ; mécanicien ; F.F.I.

Fils de Ferdinand, Gabriel, parqueteur et de Gabrielle, Antoinette, née Higonnet, sans profession, Maurice Miché épousa Yvonne, Marie, Louise, Isabelle Cochard le 31 mai 1923 en mairie de Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine). Le couple vivait 69 bis boulevard Bessières à Paris (XVIIe arr.).
Maurice Miché participa aux combats de la Libération de Paris dans le secteur de la gare du Nord à Paris (Xe arr.), il fut tué par des soldats allemands le 19 août 1944. Son décès a été noté au commissariat Saint-Vincent-de-Paul (Xe arr.) le 28 août 1944 (procès-verbal n° 1308).
Le ministère des Anciens combattants attribua la mention « Mort pour la France » à Maurice Miché, il a été homologué F.F.I. membre du groupe franc de l’état-major national.
Une plaque commémorative a été apposée sur un pilier de la station de taxi de la gare du Nord rappelant : « Ici 30 Français ont été sauvagement assassinés par les allemands les 19, 20, 21 août 1944 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182604, notice MICHÉ Maurice, Ferdinand par Daniel Grason, version mise en ligne le 19 juillet 2016, dernière modification le 21 mai 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 109W 3, BA 1801. – SHD, Caen AC 21 P 99178. – Bureau Résistance GR 16 P 416722. – Site internet Gilles Primout « La Libération de Paris ». – État civil numérisé Paris (XVIIe arr.) V4E 10214 acte n° 595.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément