BARBEY Louis, Paul, Désiré

Né le 19 octobre 1819 à Pithiviers (Loiret) ; menuisier ; Louis Barbey demeurait à Paris, 58 chaussée du Maine (XIVe arr.), en 1871 ; communard.

Il avait servi de 1839 à 1846 au 67e régiment d’infanterie de ligne et habitait Paris depuis 1847. Pendant le Siège, il était caporal dans une compagnie sédentaire du 202e bataillon de la Garde nationale. Après le 18 mars 1871, il fut élu sergent et participa à la sortie de Châtillon le 4 avril. Quand les troupes entrèrent dans Paris, son bataillon était à la Muette. Il fut arrêté chez lui le 29 juin, et le 10e conseil de guerre le condamna le 25 novembre 1871 à la déportation simple et à la dégradation civique. On dit lors du procès qu’il avait été déporté en 1848. Un de ses fils s’était engagé parmi les Vengeurs de la Commune.

Menuisier au service des travaux en Nouvelle-Calédonie, Barbey eut de bonnes notes en déportation et vit sa peine commuée, le 14 février 1878, en sept ans de détention. Il était veuf, père de six enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182607, notice BARBEY Louis, Paul, Désiré, version mise en ligne le 19 juillet 2016, dernière modification le 3 octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/752 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 10e conseil, dossier 75.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément