DESCHAMPS

Né à Saint-Cyr-la-Lande (Deux-Sèvres) le 7 août 1804, demeurant dans cette commune ; tailleur de pierre ; opposant au Second Empire ; sympathisant de la Commune de Paris ?

Il fut condamné, le 13 septembre 1856, par le tribunal correctionnel de Bressuire, à trois mois de prison pour affiliation à la société secrète la Marianne. À cette époque, il était marié et père de quatre enfants.

Une lettre anonyme du 24 mars 1871, adressée au commissaire de police de Thouars, dénonçait « les frères Deschamps » comme étant « affiliés » à la Commune de Paris. D’après cette lettre, l’un des deux frères était un négociant « bientôt ruiné » (sic), l’autre ex-commandant de la garde « mobilisée », renvoyé dans ses foyers pour raison de santé.

Toujours d’après la même source, tous deux seraient des « agents secrets du Comité révolutionnaire de Paris » chargés d’organiser le mouvement à Thouars, « de concert avec le citoyen Bap (?) et compagnie des environs » ; mais les conspirateurs trouvant que Paris « n’allait pas assez vite » et que le comité de Niort « ne bougeait pas », leur chef de file, le citoyen Couteleau, s’est réuni avec ses amis politiques à Thouars et le voyage à Paris aurait été décidé pour aller prendre auprès d’Assi, membre du Comité révolutionnaire, toutes les instructions ». En transmettant ce document au préfet des Deux-Sèvres le 28 mars 1871, le sous-préfet de Bressuire déclarait ne pas attacher une grande importance aux faits énoncés dans un écrit non signé ; mais il rappelait que le canton de Thouars était autrefois le centre de la conspiration dite la Marianne et que les frères Deschamps avaient toujours passé pour en avoir fait partie.

Voir Arnault Ph.-A. et Aubry M.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182683, notice DESCHAMPS, version mise en ligne le 20 juillet 2016, dernière modification le 13 janvier 2021.

SOURCE : Arch. Dép. Deux-Sèvres, Registre des jugements rendus par le tribunal de Bressuire, année 1856 et 4 M 6/23.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément