FIGARAT Claude

Né à Lyon le 9 juin 1816 ; y demeurant, 98, rue Bossuet ; ouvrier en soie.

En 1848, il était membre d’une Vente lyonnaise de la Charbonnerie, en compagnie du futur internationaliste Sipel. Au moment du coup d’État de Louis-Napoléon, il fut recherché, mais se cacha et échappa ainsi aux poursuites.

En janvier 1873, il fut arrêté sous l’inculpation de tentative de reconstitution d’association dissoute : en liaison avec un ancien négociant marseillais, Robert Esprit, Napoléon, et un autre conjuré nommé Curet Jean-Marie, il s’était employé à réorganiser une Vente lyonnaise. L’examen des documents saisis chez lui montra que l’organisation avait conservé intacts ses rites d’autrefois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182695, notice FIGARAT Claude, version mise en ligne le 20 juillet 2016, dernière modification le 1er juin 2019.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, notice individuelle n° 160.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément