GAGNEUR Just, Charles, Wladimir

Né à Poligny (Jura) le 9 août 1807, mort à Paris, le 10 août 1889 ; propagandiste fouriériste ; ami de Muiron et de Considerant.

Gagneur joua un rôle essentiel dans le développement du mouvement coopérateur.

Il était, dans sa ville natale, le dépositaire des livres de la Librairie sociétaire quand, en juillet 1836, il entra dans l’équipe de rédaction de La Phalange. C’était un phalanstérien d’esprit conciliateur. Revenant de Paris, en avril 1839, il raconta, dans la Correspondance harmonienne, ses impressions sur les progrès de l’idée fouriériste dans la littérature, dans les salons, dans le monde, dans l’armée. Il les jugeait considérables.

Il fit paraître : Des fruitières, ou associations domestiques pour la fabrication du fromage de gruyère. (Ce petit travail sur les Fruitières a été publié dans « La Phalange », journal de la Science sociale, consacré à propager les principes de l’Association domestique-agricole, découverte par Charles Fourier), Paris, Bureau de la Phalange, 1839, in-8°, 16 pp. ; Aux cultivateurs. Crédit à bon marché : Guerre à l’usure. Entrepôt et comptoir agricole, Invention et réalisation d’un nouveau système de crédit sur gages des denrées, Lons-le-Saunier, impr. Courbet, 1849, in-16, 45 pp. ; Socialisme pratique, Paris, Librairie sociétaire, juillet 1850, in-8°, 98 pages.

Les dernières pages de la brochure ci-dessus contiennent les statuts d’une Association fraternelle, qui est une coopérative moderne. L’importance de Gagneur tient donc à ce qu’il est le trait d’union conscient entre la pratique jurassienne séculaire des fruitières et la théorie nouvelle de la coopération, à laquelle le fouriérisme a contribué plus qu’aucune autre doctrine socialiste.

Gagneur lisait volontiers les auteurs étrangers au fouriérisme pour peu qu’ils fissent sa part à Fourier. Ainsi signalait-il la Revue du Progrès de Louis Blanc, à cause du « grand respect » qu’elle témoignait à Fourier.

Gagneur était au courant du mouvement coopératif anglais ; il en parlait à ses lecteurs, ainsi que de l’enthousiasme « qui accueillit les essais d’Owen ».

Fondateur de fruitières à son tour dans le Jura, il entreprit d’approvisionner — directement du producteur au consommateur — les coopératives de consommation de la Croix-Rousse et de Vienne (Isère). À Vienne, il entra en relations avec Henri Couturier, dès 1850.

Organisateur de la résistance au coup d’État du 2 décembre 1851 dans le Jura, Gagneur passa en Belgique quand tout espoir fut perdu. Il n’y demeura pas longtemps. Rentré à Poligny, il contribua en 1864 à la fondation de la coopérative d’édition qui créa L’Association. Bulletin des coopératives françaises et étrangères, et collabora ultérieurement à ce périodique, en même temps qu’il faisait parvenir aux fouriéristes restés en Belgique des articles pour La Science sociale. Journal de l’École sociétaire (1869-1870) et qu’il en adressait d’autres au Progrès de Lyon, à la fin de l’Empire.

Gagneur, qui avait signé le manifeste coopératif publié par La Réforme, le 4 juillet 1868, fut élu député de Poligny par toute l’opposition libérale en 1869. Il resta député républicain du Jura, puis sénateur républicain du Jura, sans grand relief, jusqu’en 1889.

On trouve sa signature, avec celles de beaucoup d’autres fouriéristes, ou anciens fouriéristes, dans des publications comme la Revue du Mouvement social (1880-1881), puis dans la Revue du Mouvement social et économique qui lui succéda, de 1882 à 1887. Voir Reverchon J.-J.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182699, notice GAGNEUR Just, Charles, Wladimir, version mise en ligne le 20 juillet 2016, dernière modification le 27 juin 2019.

SOURCES : Émile Fourquet, Les Hommes célèbres et les personnalités marquantes de Franche-Comté, du IVe siècle à nos jours, Besançon, 1929. — Giuseppe Del Bo, Charles Fourier e la Scuola Societaria..., Milan, 1957. — Robert, Bourloton et Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français. — Jean Gaumont, Histoire générale de la Coopération en France, t. I.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément