HATTEMBERGER Léon [pseudonyme dans la Résistance : HENRI Louis]

Par Jean-Marie Guillon

Né le 6 décembre 1919 à Senthein (Haut-Rhin), abattu le 5 juillet 1944 à Chaudon-Norante (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; maquisard Francs-tireurs et partisans (FTP).

Chaudon-Norante (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux résistants tués en juillet 1944
Chaudon-Norante (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux résistants tués en juillet 1944

Membre de la 13e compagnie FTP avec le matricule 62461, Léon Hattemberger se trouvait dans une voiture du maquis qui était allée chercher Gaston Boyer et des maquisards éclopés. Elle se heurta vers 15 heures à un convoi allemand sur la Route Napoléon où la compagnie avait installé un barrage. Il fut abattu en sortant du véhicule. Le corps de Léon Hattemberger fut retrouvé plusieurs jours après.

Il fut inhumé par les maquisards de l’Armée secrète (AS) au cimetière de Norante, le 11 juillet.

Une stèle rappelle ce drame, qui fit quatre morts ou disparus et celui qui eut lieu le 18 juillet au même endroit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182733, notice HATTEMBERGER Léon [pseudonyme dans la Résistance : HENRI Louis] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 20 juillet 2016, dernière modification le 18 janvier 2021.

Par Jean-Marie Guillon

Chaudon-Norante (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux résistants tués en juillet 1944
Chaudon-Norante (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux résistants tués en juillet 1944

SOURCES : Arch. Pétré, Livre noir pour la XVe Région, Service des recherches de crimes de guerre ennemis, 4 juillet 1945.— Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.—Raymond Moulin, « Les opérations militaires dans le haut Verdon du 17 au 21 juillet 1944 », Annales de Haute-Provence n°311, 1er trimestre 1990, p. 65-83.— Fernand Tardy, « Bonsoir, petite princesse bleue ». Secteur de Digne de l’Armée secrète, sous-secteur de Thoard, Le Chaffaut, Éd. Terradou, 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément