CLESSE Georges, Gaston

Par Robert Serre

Né le 2 septembre 1922 à Arrancy-sur-Crusne (Meuse), exécuté sommairement le 26 juillet 1944 à Beauvoir (Isère) ; gendarme ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Paul Clesse et de Claire Georgette Kellen, âgé de 21 ans, originaire de Arrancy (Meuse), gendarme de la brigade de Saint-Marcellin (Isère), Georges Clesse passa à la Résistance dans le maquis du Vercors, camp Chambaraud.
Interné à Saint-Nazaire-en-Royans (Drôme), Georges Clesse a été fusillé sommairement le 26 juillet 1944 à Beauvoir-en-Royans, lieu-dit "Les Chaussières" (Isère) par des miliciens.
Il fut homologué FFI et obtint la médaille militaire et la Croix de guerre.
Son nom figure sur le monument commémoratif des fusillés, à Beauvoir-en-Royans, sur la stèle commémorative des gendarmes de la 8e Légion, à Morestel, sur la plaque commémorative du camp de Chambarant, à Viriville (Isère) et sur le monument aux morts, à Arrancy-sur-Crusne (Meuse)


Voir Beauvoir-en-Royans (26 juillet 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182838, notice CLESSE Georges, Gaston par Robert Serre, version mise en ligne le 25 juillet 2016, dernière modification le 21 août 2019.

Par Robert Serre

SOURCES : Archives départementales de la Drôme, 132 J 2 et 30. — Genweb. — Notes de Dominique Ledortz du pôle Mémoriel L.GendarmeD.L.Résistance.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément