VIALA Léa [ née CROS Léa]

Par Olivier Dedieu

Née le 13 décembre 1906 à Montpellier (Hérault) ; agent du centre de réforme de Montpellier, résistante.

Agent dactylo du centre de réforme de Montpellier, Léa Cros fut abandonnée par son mari après la naissance de son fils, Gilbert Viala. Divorcée, elle éleva seule son enfant. Elle rencontra, dans les années 1930, Louis Cauvet, lui-aussi fonctionnaire du ministère des Anciens Combattants. Vivant en couple avec ce dernier, elle participa avec lui à la création du mouvement Combat dans l’Hérault dès la fin de l’année 1940. Responsable des liaisons de l’organisation, elle fut appréhendée par la police de sûreté et inculpé de complicité d’infraction au STO en 1943 après la mise en cause de son fils et de Louis Cauvet. Elle ne fut finalement qu’assignée à résidence, la justice ayant peu de charges contre elle.

Après la Libération, elle resta agent du centre de réforme, finissant sa carrière comme chef de service. Elle fut aussi une militante des associations d’anciens combattants, trésorière, pendant plus d’une décennie, de la FNDIR de l’Hérault. En 1953, il figura sur la liste SFIO lors des élections municipales de Montpellier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article182862, notice VIALA Léa [ née CROS Léa] par Olivier Dedieu, version mise en ligne le 27 juillet 2016, dernière modification le 27 juillet 2016.

Par Olivier Dedieu

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 175 W 5 ; 406 W 215, 999 W 183, 1043 W 115, 181 J 2, 3, 9, 20. — Entretien avec Gilbert Viala.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément