BOUILLARD Louis, Marie

Par Didier Bigorgne

Né le 25 août 1878 à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), mort en déportation le 29 avril 1943 à Oranienbourg (Allemagne) ; contremaître ; militant communiste dans les Ardennes.

Fils naturel de Marie Rose Coquerelle, âgée de vingt deux ans et sans profession, Louis Bouillard fut reconnu par sa mère le 25 février 1885 à Remilly-les-Pothées (Ardennes). Il fut légitimé par le mariage d’Eugène Fulgence Bouillard et de Marie Coquerelle du 27 avril 1914.

Louis Bouillard (encore appelé Coquerelle) épousa Clémence, Léona Ravaux, une jeune fille sans profession née le 5 avril 1885 à Eteignières (Ardennes), le 11 septembre 1902 à Servion. Dans les années 1930, il exerça le métier de contremaître à Auvillers-les-Forges.

Militant du Parti communiste, Louis Bouillard était secrétaire de la cellule d’Auvillers-les-Forges et membre du bureau régional des Ardennes. Aux élections des 10 et 17 octobre 1937 pour le conseil général, il représenta son parti dans le canton de Signy-le-Petit. Il obtint 317 voix sur 1512 inscrits et 1247 votants au premier tour.

Soupçonné de contacts avec Arthur Meert*pour avoir distribué des tracts et tenté de reconstituer le Parti communiste clandestin sous l’Occupation, Louis Bouillard fut arrêté, avec son épouse (accusée d’activité communiste), le 19 mai 1942 par la police française. Jugés par la cour spéciale de Nancy, ils furent relaxés pour insuffisances de preuves, avec quatre autres prévenus ; Arthur Meert fut condamné à cinq ans de réclusion. Mais les autorités allemandes intervinrent et firent interner « meneur et personnes arrêtées » au camp de Royallieu à Compiègne.

Louis Bouillard fut déporté au camp de Sachensenhausen-Oranienbourg le 24 janvier 1943 où il mourut. Déportée à Auschwitz, Léona Bouillard décéda au camp des femmes de Birkenau le 13 février 1943 (selon l’acte de décès du camp) ; le ministère des Anciens combattants a retenu la date du 15 février 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183005, notice BOUILLARD Louis, Marie par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 5 août 2016, dernière modification le 5 août 2016.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Dép. Ardennes 3M 7 ; 1W 42.— Arch. Dép. Seine-et-Marne 5Mi 8234 (Etat-civil de La Ferté-sous-Jouarre, naissances 1875-1884).— Presse locale.— Philippe Lecler, Le temps des partisans, Langres, Éditions Guéniot, 2009.— État civil d’Eteignières.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément