DOUZET René, André

Par Robert Serre, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 9 octobre 1921 à Étoile (Drôme), exécuté 7 mars 1944 à Gigors-et-Lozeron (Drôme) ; agent des eaux et forêts ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Douzet était employé du chemin de fer. Le 25 août 1943, il reçut une convocation pour le STO et partit immédiatement se cacher dans une cabane, à Portes-lès-Valence (Drôme). Âgé de 23 ans, René Douzet, résistant de Portes-lès-Valence, travaillait sur un chantier des Eaux-et-Forêts où il fut capturé le 6 mars par les Allemands, avec Jacques Baud et Antoine Longhino. Les trois hommes sont enfermés à Valence à l’Hôtel de Lyon, siège de la Gestapo où ils sont torturés. Le lendemain 7 mars 1944, ils sont emmenés, contraints de monter pieds nus dans la neige, sur la montagne de la Raye à Gigors-et-Lozeron où ils sont fusillés. Leurs corps furent retrouvés le 10 mars, criblés de balles. Aux obsèques de Baud, Douzet et Longhino, le 13 mars, les habitants de Gigors défilent nombreux devant les cercueils.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il fut décoré à titre posthume de la Médaille militaire et de la Croix de guerre.
Son nom figure sur la plaque commémorative du cimetière communal, sur le monument aux morts et la plaque commémorative FFI dans le hall de la mairie, à Portes-lès-Valence (Drôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183037, notice DOUZET René, André par Robert Serre, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 août 2016, dernière modification le 9 février 2021.

Par Robert Serre, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 191620 (non consulté).— Hervé Barthélemy et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 pages 530.— Mémorial Genweb.— Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Liste.— Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 93, 95. René Ladet, Ils ont refusé de subir, 1987, p. 127, 338. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 269. Monument aux morts Portes. Monument Vaunaveys.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément