EYMARD Jean, Joseph, Marius

Par Robert Serre, Michel Thébault

Né le 5 septembre 1923 à Rencurel (Isère), exécuté sommairement le 27 juillet 1944 à Saint-Agnan-en-Vercors (Drôme) ; résistant FFI maquis du Vercors.

Âgé de 20 ans, il s’engagea dans la Résistance rejoignant le maquis du Vercors. Il fut gravement blessé dans des circonstances qui restent à préciser. Transporté à l’hôpital du maquis dans la Drôme, il fit partie des grands blessés restés à la grotte de la Luire à Saint-Agnan-en-Vercors (Drôme) où s’était replié l’hôpital du maquis pour échapper à l’avance allemande. Après la découverte de l’hôpital par des soldats allemands, Jean Eymard fut l’un des quatorze hommes abattus sur leur brancard le 27 juillet 1944 sur le tertre à 300 m en contrebas de la grotte. Il fut inhumé dans le caveau familial du cimetière communal de Rencurel.

Il obtint la mention mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Rencurel, sa commune natale, et sur la stèle commémorative dressée sur le parc de stationnement de la Grotte de La Luire avec l’inscription suivante « le 27 juillet 944, les Grands Blessés soignés à l’Hôpital du Maquis replié à la Grotte de la Luire, furent transportés ici et achevés sur leurs brancards ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183081, notice EYMARD Jean, Joseph, Marius par Robert Serre, Michel Thébault, version mise en ligne le 6 août 2016, dernière modification le 15 février 2021.

Par Robert Serre, Michel Thébault

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 213368 et SHD Caen AVCC AC 21 P 181069 (à consulter) — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 275. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 325. — Mémoire des Hommes. — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément