PIZETTI Edmond

Par Louis Botella

Mineur ; syndicaliste CGT du Pas-de-Calais ; militant libertaire.

A partir d’octobre 1906 au moins, Edmond Pizetti (nommé également Pizetti-Cadot) militait au sein de la section de Rouvroy Nouméa de la Fédération syndicale des ouvriers mineurs CGT (FSM) du Pas-de-Calais (dit "Jeune syndicat") (Voir à Georges Dumoulin et à Benoît Broutchoux). Il fit partie de la délégation du "Jeune syndicat" qui rencontra une délégation du "Vieux syndicat" du Pas-de-Calais, également affilié à la CGT.

Depuis décembre 1906, Edmond Pizetti siégeait au sein du conseil d’administration de la FSM du Pas-de-Calais, puis du Pas-de-Calais et du Nord, fonction qu’il exerçait encore au-delà de mai 1910.

En avril 1910, il fut signalé comme étant le secrétaire du groupe antiparlementaire de Rouvroy Nouméa.En mai de la même année, il s’opposa à la fusion entre les syndicats "Jeune syndicat" et "Vieux syndicat" du Pas-de-Calais.

Il perdit son épouse, Louise Cadot, âgée de 41 ans. Ses obsèques eurent lieu le 21 juillet 1908. Edmond Pizetti était alors père de famille nombreuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183192, notice PIZETTI Edmond par Louis Botella, version mise en ligne le 9 août 2016, dernière modification le 9 août 2016.

Par Louis Botella

SOURCE : L’Action syndicale, organe des travailleurs du Pas-de-Calais, 29 octobre 1906-29 mai 1910 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément