CADORNE Robert, Hervé, Alexandre

Par Gilles Pichavant

Né le 30 novembre 1910 à Fleury-les-Aubrais et mort à Gaillon (Eure) ; cheminot ; syndicaliste CGT de Seine-Inférieure [Seine-Maritime] ; communiste, conseiller municipal de Dieppe.

Ajusteur dans les Chemins de fer, Robert Cadorne fut nommé serrurier à Dieppe, le 19 avril 1937. syndiqué à la CGT, il adhéra au parti communiste en 1938.

Mobilisé au 43e RIC à la déclaration de guerre, Robert Cadorne fut fait prisonnier en juin 1940. Il fut interné au Stalag XI-A, vaste camp de prisonniers de guerre, situé à Altengrabow près de Magdebourg, en Allemagne. Il bénéficia, comme 1580 autres prisonniers originaires ou travaillant initialement dans la région dieppoise, d’une libération des camps après l’échec du raid anglo-canadien du 19 août 1942.

Chef visiteur à la SNCF, militant syndical au syndicat CGT des cheminots de Dieppe, Robert Cadorne fut élu trésorier adjoint de l’Union locale CGT de Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 23 septembre 1954.

En 1947, il fut candidat aux élections municipales à Dieppe, en 15e position sur la liste d’Union républicaine et Résistante de défenses des intérêts communaux, soutenue par le parti communiste, et conduite par Daniel Jacquelin*. Il ne fut pas élu, bien que cette liste ait obtinu 7 élus. Lors des élections municipales de 1953, candidat en 12e position sur la liste du Parti communiste à Dieppe, conduite par Jean Mallet*, ayant obtenu 1885 voix, il ne fut toujours pas élu, bien que cette liste ait obtenu 5 élus. De nouveau candidat en 1959, en 7e position sur la liste conduite par Léon Rogé, il obtint 3828 voix, et fut élu au 2e tour, 5e sur les 6 élus de la liste. En 1965, placé en 10e position sur la liste conduite par Léon Rogé, devenu conseiller général, il ne fut pas réélu, comme l’ensemble de la liste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18325, notice CADORNE Robert, Hervé, Alexandre par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 23 mai 2015.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Fonds ancien de Dieppe, bihebdomadaire Les informations dieppoises  ; revue d’histoire locale Connaissance de Dieppe . — Archives de l’Union locale CGT de Dieppe. — Liste officielle des prisonniers français en Allemagne, N°42, du 22 novembre 1944, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5743790j/f14.image

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément