GOIS Charles

Par Robert Serre

Né le 15 juin 1922 à Bourg-lès-Valence (Drôme), exécuté sommairement le 30 août 1944 à Valence (Drôme) ; résistant des Mouvements Unis de Résistance-Armée secrète (MUR-AS).

Âgé de 22 ans, Charles Gois, résistant de Valence, était aux M.U.R-AS. membre de la compagnie Maisonny, fait prisonnier à la Baume-Cornillane le 28 août 1944, il a été fusillé sommairement avec Laville dans le haut de la rue Faventines le 29 ou 30 août 1944 par les Allemands lors des combats pour la libération de Valence.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183277, notice GOIS Charles par Robert Serre, version mise en ligne le 11 août 2016, dernière modification le 12 janvier 2021.

Par Robert Serre

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Gal de Lassus Saint-Geniès, P. de Saint-Prix, Combats pour le Vercors et pour la liberté, Peuple Libre 1982, p. 137. Souvenirs Lacour. "La Voix populaire de la Drôme" du 23 août 1947. Arch. Dép. Drôme, 1920W. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 279. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 451. Témoignage Maisonny. — Monument aux morts Valence. Monument Vaunaveys. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 195669 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément