GONZALEZ Collado (« Deo Gracias »)

Par Robert Serre

Né en 1898, tué le 22 août 1944 à Roynac (Drôme) ; résistant des FTPF.

D’origine espagnole, résistant de Cléon-d’Andran (Drôme). Le 22 août 1944, les Allemands investissent Cléon-d’Andran, et tirent sur tout ce qui bouge. Deux soldats FTP cantonnés au château de Roynac, avec un fusil et une mitraillette, sont tués : Albert Maurice et Gonzalez Deo Gratias.
Leurs noms sont inscrits sur le monument aux Morts de Cléon-d’Andran.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183283, notice GONZALEZ Collado (« Deo Gracias ») par Robert Serre, version mise en ligne le 11 août 2016, dernière modification le 12 janvier 2021.

Par Robert Serre

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Pierre Jouve (Cléon), p. 20. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 402. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 268. : Jean : Jean Abonnenc, Il n’est pas trop tard pour parler de Résistance, imp. Cayol, Die, 2004., Il n’est pas trop tard pour parler de Résistance, imp. Cayol, Die, 2004. 353. — Monument aux morts Cléon-d’Andran.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément