CARON (ou GARON)

Cheminot de l’Orne, révoqué durant la Commune.

Employé à la gare d’Argentan (Orne). Durant la Commune, on lui expédia de Genève des brochures de l’Internationale. Elles furent saisies et Caron fut révoqué.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1834, notice CARON (ou GARON), version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCE : Arch. Nat., C 2882, Orne, note du préfet 19 juillet 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément