KLÉBER Didier

Par Robert Serre, Dominique Tantin

Né le 13 avril 1926 à Paris (VIe arr.), mort en action le 21 juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors (Drôme) ; étudiant ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Didier Kléber
Didier Kléber

Didier Kléber était le fils de Maurice et de Madeleine née Silhol. Il était issu d’une famille d’industriels du papier (usines et château de famille) établis à Rives-sur-Fure (Isère) et descendant du général de la Révolution Jean-Baptiste Kléber (1753-1800). Son grand-père, André Silhol, était propriétaire du château de Boisseron où il passait en famille la plupart de ses vacances. Célibataire, il résidait avec ses parents 12 rue de Tournon à Paris.
Il rejoignit la Résistance dans le Vercors, dans un maquis de l’AS et il s’engagea dans le 6e BCA reconstitué. Il fut tué lors de l’attaque du village de Vassieux-en-Vercors par des parachutistes allemands. Il avait 18 ans.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI. Il repose dans la nécropole nationale de Vassieux-en-Vercors. Son nom est inscrit sur les monuments aux Morts de Rives (Isère) et de Boisseron (Hérault).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183406, notice KLÉBER Didier par Robert Serre, Dominique Tantin , version mise en ligne le 13 août 2016, dernière modification le 31 janvier 2021.

Par Robert Serre, Dominique Tantin

Didier Kléber
Didier Kléber

SOURCE : Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 230. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 56369 et Vincennes GR 16 P 320544 (nc). — Notice complétée par Dominique Tantin (janvier 2021).

MémorialGenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément