LACOUR Camille, Frédéric, Louis

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 12 juillet 1927 à Romans-sur-Isère (Drôme), exécuté le 29 juillet 1944 à Malleval (aujourd’hui Malleval-en-Vercors, Isère) ; sans profession connue ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.)

Camille Lacour
Camille Lacour

Fils naturel d’Antoinette Fernande Grandjean, ménagère, Camille Lacour fut reconnu par Charles Henri Lacour en mai 1937.
Âgé de dix-sept ans, il était un résistant de Romans-sur-Isère (Drôme), affilié au secteur 8 de l’AS-Isère (Vercors), compagnie Abel. Il fit partie de l’équipe chargée d’établir le terrain d’atterrissage de Vassieux (aujourd’hui, Vassieux-en-Vercors, Drôme), et échappa miraculeusement au massacre du 21 juillet 1944.
Après l’ordre de dispersion, il fut abattu dans une embuscade, à Malleval (aujourd’hui Malleval-en-Vercors, Isère) le 29 juillet 1944 au lieu-dit "Les Belles".
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur, et interné résistant (D.I.R.).
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume.
Son nom figure sur le monument aux morts de Malleval-en-Vercors et sur la plaque commémorative apposée dans l’escalier d’honneur de la mairie de Romans-sur-Isère.
Il est inhumé dans le caveau familial au cimetière communal, à Romans-sur-Isère (Drôme).


Voir : Malleval

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183411, notice LACOUR Camille, Frédéric, Louis par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 11 septembre 2017, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Camille Lacour
Camille Lacour

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/16 ; GR 16 P 327558 (à consulter) — AVCC Caen, AC 21 P 64716 et AC 21 P 583322 (à consulter) — Archives départementales de la Drôme, 132 J 2, 1920 W.— Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. — J. Parsus, Malleval, p. 193, p. 250. — Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément