LIEGEOIS Jean, René

Par Robert Serre, Jean-Marie Guillon

Né le 14 octobre 1919 à Begny la Salle (Meuse), exécuté dans la nuit du 7 au 8 juin ou le 9 juin 1944 à Pont-Saint-Esprit (Gard) ; maquisard des FFI.

Originaire de Nancy (Meurthe-et-Moselle), Jean Liégeois faisait peut-être partie des réfugiés lorrains accueillis dans le Sud-Est en 1940. Il avait rejoint le maquis dans la Drôme. On ne connaît ni son parcours, ni les circonstances de son arrestation.
D’après ce qu’il put dire à ses codétenus, il avait été arrêté à Buis-les-Baronnies (Drôme) dans une embuscade tendue par les éléments de la 8e compagnie Brandebourg qui stationnaient à Pont-Saint-Esprit. Il était porteur d’une mitraillette britannique provenant d’un parachutage.
Il arriva vers le 3 juin 1944 à la citadelle de Pont-Saint-Esprit qui servait de prison à la 8e compagnie. Il y fut interrogé et, d’après ses compagnons d’infortune, affreusement torturé (corps tuméfié, jointures des membres brisés). Il fut exécuté avec plusieurs autres prisonniers – Georges Abat, Lesin Lacoste, Louis Lieutaud, Charles Raynaud, Marie-Caroline Saule Landi, Vagda (voir ces noms) – dans la nuit du 7 ou celle du 8 juin 1944 sur le pont du Rhône et jeté dans le fleuve. Son corps fut retrouvé à Sauveterre (Gard) et enterré là de façon anonyme.
Son nom figure sur le monument aux morts de Buis-les-Baronnies parmi les morts en déportation et sur le monument aux Morts de sa commune natale.
Mort pour la France.
Selon les fiches de Mémoire des Hommes et de MémorialGenWeb, il aurait été tué le 9 juin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183460, notice LIEGEOIS Jean, René par Robert Serre, Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 14 août 2016, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Robert Serre, Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Dép. Drôme, 132 J 30. — Arch. dép. Gard 3 U 7 252 (cour de justice du Gard, dossier Paolino). — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 267. — Buix Aimé, « La Résistance dans les Baronnies », Patrimoine, Histoire et Culture des Baronnies, Bulletin de l’association des Amis d’Aimé Buix, n°29, 1999, page 1037. — Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. — Mémoire des Hommes. — SHD, Caen, AC 21 P 74493 et Vincennes GR 16 P 372401 (nc). — Notice complétée par Dominique Tantin (février 2021).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément