LIFSCHITZ Rémy, Charles [Pseudonyme dans la Résistance : lieutenant Lionel ]

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 25 février 1924 à Paris IXe arr. (Seine, aujourd’hui Paris), mort au combat le 1er août 1944 à Villard-de-Lans (Isère) ; résistant homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Issu d’une famille juive, Rémy, Charles Lifschitz naquit à Paris IXe arr. (Seine, aujourd’hui Paris)
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du 6ème Bataillon de Chasseurs alpins reconstitué dans le Vercors.
Il fut désigné comme membre du tribunal militaire dans l’État-Major de Huet formé par Tanant le 14 juin 1944 au Vercors.
Du 13 au 15 juin 1944, il fut avec Jean Prévost (« Goderville ») dans les combats de Saint-Nizier.
Le 23 juillet, avec notamment Jean Prévost, Simon Nora, Léa Blain et Jean Veyrat, ils furent huit, sans ressources et à bout de forces, à se replier sur une grotte, entre Saint-Agnan et Saint-Martin-en-Vercors (Drôme), « un enfer d’une semaine ».
Le 31 juillet, ils quittèrent la grotte. Tandis que Simon Nora veut retrouver ses parents cachés à Méaudre, les autres tentèrent de descendre sur Villard-de-Lans (Isère), puis les Côtes-de-Sassenage.
Mais Léa Blain, les pieds en sang, ne pouvait marcher et Rémy Lifschitz décida de rester avec elle en arrière.
Le matin du 1er août 1944, au lieu-dit "La Croix des Glovettes" à Villard-de-Lans, ils furent surpris par une patrouille allemande : tous deux vendirent chèrement leur peau avant de périr. Rémy Lifschitz fut déchiqueté par une grenade. Léa Blain fut tuée d’une balle dans la tête.
Rémy Lifschitz fut enterré à Villard-de-Lans.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué sous-lieutenant des Forces françaises de l’Intérieur.
Il fut décoré de la médaille Militaire et de la croix de Guerre à titre posthume.
Son nom figure sur le monument aux morts de Villard-de-Lans et sur le monument commémoratif érigé sur le lieu de leur mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183463, notice LIFSCHITZ Rémy, Charles [Pseudonyme dans la Résistance : lieutenant Lionel ] par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 14 août 2016, dernière modification le 20 janvier 2021.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 79947 (à consulter) — Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. Arch. Dép. Drôme, fonds Vincent-Beaume, 9 J 1. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 276. — Escolan Patrice, Ratel Lucien, Guide-mémorial du Vercors résistant, Le cherche-midi éditeur, Paris, 1994, p. 267, 305, 307. — Mémorial GenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément