DIRANIAN Barkev

Par Astrig Atamian

Né en 1899 à Ismit, Arménien originaire de l’Empire ottoman, orphelin, au Parti communiste français en 1931 à Lyon, établi en Arménie soviétique en 1932.

Fils d’un mécanicien, Barkev Diranian sortit de l’école arménienne à l’âge de 14 ans. À la mort de ses parents, il travailla comme ouvrier agricole pendant huit ans.
Il arriva en France en 1924 et travailla dans les carrières de pierres au cours de la première année. En 1925, il se rendit à Lyon et travailla jusqu’en 1927 dans une usine textile. Il adhéra au SRI en 1928 et se vit confier la responsabilité de distribuer la littérature communiste.
Barkev Diranian demanda à intégrer le Parti communiste français en 1929, mais ne devint membre du parti qu’au 1er janvier 1931. Il travaillait dans le comité de rayon (ou d’arrondissement) comme organisateur et appartenait à la cellule Brotteaux. Il militait également au sein du groupe de langue arménienne de Lyon.
En juin 1932, il fut sanctionné par le parti pour être venu en possession d’une arme à une manifestation contre les dachnak (Fédération Révolutionnaire Arménienne – IIe Internationale).
Fin 1932, Barkev Diranian se rendit en Arménie soviétique sur ordre du Parti communiste français. À Erevan, il travailla au conseil municipal.
Le 20 avril 1937, le Parti communiste français recommanda son admission comme stagiaire au PC(b).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183706, notice DIRANIAN Barkev par Astrig Atamian, version mise en ligne le 19 août 2016, dernière modification le 7 juillet 2020.

Par Astrig Atamian

SOURCES : RGASPI, Moscou, 495 270 6829.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément